Connaisssances, attitudes et pratiques des mères relatives a l’excision a bamako

F Dicko-Traoré, FL Diakité, AA Diakité, D Konaté, JT Keïta, F Traoré, B Togo, M Sylla, T Sidibé

Résumé


Au Mali, l’excision est une pratique culturelle dans la société. Malgré les campagnes de sensibilisation, elle toucherait 85% de la population féminine (EDSM IV). Ce travail a été initié pour évaluer les connaissances, les attitudes et les pratiques des mères sur l’excision de leurs filles. Méthode : Nous avons effectué une étude prospective transversale du 1er juin au 31 juillet 2011, dans le département de pédiatrie du CHU Gabriel Touré portant les connaissances, les attitudes et les pratiques des mères relatives à l’excision. Résultats: Nous avons interrogé 224 mères. La prévalence de l’excision était de 73%. Dans 72,7% des cas, la zone concernée par la mutilation était méconnue de la mère. Les mères pensaient dans 69,6% des cas que l’excision n’avait que des avantages et qu’elle doit être obligatoire (74,6%). L’excision était associée à la tradition pour 65% des mères. Elle serait une obligation religieuse pour 21,4% des mères. Plus de la moitié des filles était excisée avant leur première année (76,3%) et 26,3% dans la période néonatale. La majorité des mères étaient contre une loi interdisant la pratique de l’excision (54%). Sur 100, 95 mères affirmaient qu’elles renouvelleraient l’expérience de l’excision. Conclusion: l’excision reste une pratique bien ancrée. Les politiques de lutte contre l’excision se heurtent ainsi à des croyances très profondes.

Mots-clés


Excision, Connaissances, Attitudes, Pratiques, Bamako.

Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.