Dépistage et prise en charge de la toxoplasmose maternelle et congénitale a Bobo-Dioulasso, Burkina Faso

S Bamba, DA Some, TR Guiguemde, M Bambara, I Villena

Résumé


Les OBJECTIFS de la présente étude prospective conduite de Novembre 2011 à Juillet 2013 à Bobo- Dioulasso ont été d’évaluer la séroprévalence de l’infection toxoplasmique et de dépister une toxoplasmose maternelle et congénitale au cours du suivi pergravidique. MATÉRIEL ET MÉTHODES - Les techniques d’agglutination haute sensibilité (ADHS) et ELFA (enzyme linked fluorescent assay) ont respectivement servi à la détection des IgG et d’IgM anti toxoplasmiques. Le test d’avidité des IgG a servi à la datation de la séroconversion. Le dépistage et le suivi des lésions fœtales ont été échographiques. En cas de séroconversion, un traitement anténatal associant pyriméthamine et sulfamide a été instauré. Une surveillance immunologique systématique et régulière du nouveau-né issu de cas de séroconversion toxoplasmqiue a été faite jusqu’à négativation complète et définitive de la sérologie. RÉSULTATS- Au total, 301 gestantes ont été incluses. La séroprévalence globale a été de 31,9%. Trois cas de séroconversion (0,9%) dont deux à la 22 ème et un à la 41 ème semaine d’aménorrhée ont été notés. Les séries d’échographies obstétricales n’ont dépisté aucun cas d’infection toxoplasmique fœtale et aucune toxoplasmose congénitale n’a été détectée. CONCLUSION. Cette étude souligne l’intérêt de la mise en place d’une disposition légale de dépistage et de surveillance systématique de la toxoplasmose gestationnelle. Ceci en raison du faible taux (31,9%) de l’immunité toxoplasmique de la gestante au Burkina Faso qui peut conduire à une toxoplasmose aiguë pergravidique voire une toxoplasmose congénitale dont l’issue est parfois fatale.

Mots-clés


Toxoplasmose, Séroprévalence, Séroconversion, Bobo-Dioulasso.

Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.