L'hypotension orthostatique chez l'hypertendu en consultation externe de cardiologie

I Menta, K Touré, D Traoré, Y Fofana, HO Ba, S Coulibaly, IB Diall, N Sidibé, I Sangare, KM Sanogo

Résumé


Objectif : Ce travail visait à décrire les aspects épidémiologiques, cliniques, biologiques et électriques de l’hypotension orthostatique chez l’hypertendu dans le service de cardiologie du CHU de Kati. Patients et méthodes : L’étude était transversale et prospective allant du 1er Juin 2012 au 31 Mai 2013 dans le service de cardiologie du CHU de Kati. Il s’agissait de l’ensemble des patients hypertendus régulièrement suivis depuis un mois et plus, bien observant et n’ayant pas d’autres traitements pouvant favorisés l’hypotension orthostatique. Résultats : Au total 42 sujets présentant une hypotension orthostatique avec ou sans manifestations cliniques évocatrices ont étés inclus, dont 16 hommes et 26 femmes, en moyenne âgés de 55 ans. Dans la population d’hypertendus, l’hypotension orthostatique avait une fréquence de 14% (42/300), le sex ratio était de 0,61. Les patients âgés de plus de 55 ans étaient plus nombreux. L’hypertension artérielle n’était pas contrôlée dans 66,7%. 11,9% des patients hypotendus orthostatiques étaient diabétiques. Le nombre d’antihypertenseur utilisé ne paraissait pas influencer l’apparition d’une hypotension orthostatique. La monothérapie était associée à une hypotension orthostatique dans 47,6% et cette monothérapie utilisait les inhibiteurs calciques dans 62% des cas. Conclusion : L'hypotension orthostatique est fréquente chez les hypertendus traités. Elle doit être recherchée systématiquement, en particulier dans l'HTA non contrôlée, chez les sujets âgés, les diabétiques, et chez ceux ayant un antécédent neurologique.

Mots-clés


Hypotension orthostatique ; HTA ; Cardiologie ; Kati.

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.