Dissociation immuno-virologique chez les patients infectés par le VIH-1 sous traitement antirétroviral a l'Hôpital de jour de Bobo-Dioulasso de 2008 à 2012 (Burkina Faso)

SM Ouedraogo, J Zoungrana, KA Sondo, CG Kyelem, S Koussé, A Hema, FN Kaboré, I Soré, G Bado, AB Sawadogo

Résumé


Objectif : décrire le profil sociodémographique, clinique, thérapeutique, biologique et l’observance du traitement des cas de réponse immuno-virologique dissociée (DIV) chez les patients VIH-1 à 12 mois de traitement antirétroviral (ARV). Méthodes : Il s’agissait d’une étude de cohorte historique à visée descriptive et analytique de janvier 2008 à décembre 2012, portant sur les DIV suivis à l’hôpital de jour (HDJ) de Bobo- Dioulasso. Nous avons recueilli les données au cours des consultations médicales à l’aide du logiciel ESOPE et à partir du dossier médical des patients. Résultats : Sur 2078 patients sous ARV, 84 soit 4% présentaient une dissociation immuno-virologique (DIV), dont 56 femmes (66,7%) et 28 hommes (33,3%). L’âge médian était de 45 ans [EIQ = 45- 55 ans]. A l’initiation du traitement ARV, la plupart des patients étaient aux stades cliniques 3 ou 4 de l’OMS (57,1%). La médiane de l’IMC était à 20,5kg/m² [EIQ=18,5 et 23 ans]. La médiane du nombre de lymphocyte TCD4+ était de 42 cellules/mm3 [EIQ= 12- 63]. Au cours du suivi, le gain médian en indice de masse corporelle était de 3,2 kg/m2 [EIQ=1,2-4,3 kg/m2], le gain médian en TCD4+ était de 76 cellules/µl [EIQ=60 - 88]. La charge virale plasmatique du VIH-1 était indétectable chez tous avec un taux de TCD4+< 100 cellules/µl à 12 mois. Les facteurs associés à la réponse immunovirologique dissociée étaient l’âge compris entre 35 à 45 ans (p = 0,0009), un nombre de lymphocytes T CD4 (CD4≤50) à l’initiation du traitement ARV (p=0,00045) et le stade clinique OMS 3. Conclusion : Cette étude prouve la problématique de la gestion de la réponse immuno-virologique dissociée à Bobo-Dioulasso, et rappel tout l’intérêt du suivi des PvVIH par la charge virale et non seulement par le taux de TCD4+ surtout dans les structures déconcentrées de prise en charge du VIH, où des changements de régime thérapeutique s’opèrent à tord.

Mots-clés


Dissociation immuno-virologique, VIH, ARV, Bobo-Dioulasso

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.