Prévalence de la malnutrition aigue chez les enfants de 6-59 mois dans le district sanitaire de Barouéli

O Sangho, A Doumbia, MN Samaké, FB Traoré, M Traoré, A Ag Iknane

Résumé


En 2009, l'Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO) chiffrait le nombre de personnes souffrant de la sous-nutrition sévère à plus d'un milliard. Au Mali, selon l’enquête MICS en 2010, la malnutrition aiguë modérée est de 18,9% et la malnutrition aiguë sévère est de 5,3% chez les enfants de 6 à 59 mois. Dans la Région de Ségou, le niveau de malnutrition aiguë modérée et sévère est respectivement de 23,1% et de 6,8%.
Matériel et Méthodes  : Une étude transversale prospective a été réalisée au centre de santé de référence et dans les centres de santé communautaire du Cercle de Barouéli de mars à décembre 2010, portant sur 5860 enfants de 6 à 59 mois. L’objectif était de déterminer la prévalence de la malnutrition aiguë chez les enfants de 6-59 mois. Le test de chi2 de Pearson a été utilisé pour la comparaison des moyennes avec un niveau de signification de 95 %.
Résultats : Nos résultats avaient obtenu une prévalence de 14% pour la malnutrition aiguë dont 4,4% de forme sévère. L’admission en URENI était constituée dans 80,1% par les transferts des URENA 18,7% par l’admission spontanée et dans 1% par les rechutes. Au total, 94,9% des patients de l’URENI avait connu une amélioration et ré-transférés à l’URENAS. Dans les URENAS, le taux de guérison avait été de 26,9% contre 36,5% de transférés en URENAM. En l’URENAM par contre 66,1% des bénéficiaires avaient été guéris contre 29,8% d’abandon de traitement.

Mots-clés


Malnutrition; Enfants; Barouéli

Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.