Evaluation du programme de nutrition communautaire dans cinq CSCOM au Mali

H Sangho, A Sidibé Keita, M Traoré, M Guindo Traoré, K Koné, H Dembélé Keïta, Y Dagnoko, RB Samaké Ba, S Diakité, M Mint Tayeb, SS Sangho

Résumé


Introduction : notre étude avait pourobjectifde mesurer le niveau de réalisation des activités du programme de nutrition communautaire (PNC) dans les régions de Koulikoro, Ségou et dans le district de Bamako au Mali.
Méthodologie : L’évaluation était ex-post. Elle a été réalisée à travers une étude transversale ets’est déroulée en janvier 2009 dans les 5 CSCOM du programme (Monimpébougou, Faraba, Sébénikoro, NiamakoroI et II). Les entretiens à l’aide d’un questionnaireont été réalisés auprès de 225 femmes enceintes et 225 mères d’enfants de moins de 5 ans. La saisie et l’analyse des données ont été faites avecle logiciel Epi 6. Nous avons fait une analyse uni variée des variables..
Résultats : L’évaluation a montré que le programme a formé 166 relais communautaires au dépistage de la malnutrition aiguë, 15 agents de santé à la prise en charge de la malnutrition aiguë ; a doté tous les relais en vélo, tous  les CSCom en kit de démonstration nutritionnelle et en motos; toutes les Associations de Santé Communautaire ont reçu un moulin dans le but de soutenir les activités de nutrition. Parmi les femmes enceintes enquêtées, 80,9% dormaient sous une moustiquaire imprégnée ; 64,9% ont pris du Fer Acide Folique (FAF) ; 59,1% ont pris de la SulfadoxinePyriméthamine. Parmi les mères d’enfants de moins de 5 ans enquêtées, 86% ont affirmé que l’enfant a pris de la vitamine A; 73,8% ont pris du FAF après l’accouchement et 71,6% des enfants ont été exclusivement allaités au sein jusqu’à 6 mois.
Conclusion : Le PNC a amélioré lesindicateurs des centres. Son accompagnement par la communauté sera un atout pour la pérennité.

Mots-clés


Evaluation; Nutrition communautaire; Programme de Santé

Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.