Défense et illustration de la francophonie chez Léopold Sédar Senghor

Mamadou Bani Diallo

Résumé


Léopold Sédar SENGHOR s’attache, à travers ses essais et ses discours à défendre la francophonie, arguments à l’appui. Tout en prônant son attachement aux valeurs cultuelles négro-africaines, le poète-académicien ne cache pas son faible pour la langue française. Une telle thèse est-elle compatible avec l’affirmation de la négritude qui occupe une place essentielle dans son oeuvre ? Peut-on se servir de la langue de l’ancien colonisateur comme un instrument de décolonisation culturelle ? Quels sont les enjeux d’une telle prise de position ? Il importe, par delà la polémique, d’analyser la place et la portée de la Francophonie dans l’oeuvre d’un penseur qui s’en est fait l’un des plus fervents défenseurs.

Trough his essays and his speeches, Leopold Sedar Senghor with arguments defends « francophony ». As well as showing his attachment to negro-african cultural values, the academician does not hide the love he has for French language. Is such a statement compatible with Negritude affirmation that is so essential in is writings?
Can the former colonizer language be used as an instrument of cultural decolonization? What are the challenges of such a decision?
It is important over all struggling, to analyze the place and standing of francophony in the work of a writer who illustrates himself as one of it the most engaged defender


Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.