Déséquilibre du tissu urbain et problématique de la mobilité dans l'agglomération dakaroise : analyse factorielle de la crise du transport terrestre et éléments de gestion des déplacements urbains

Mouhamadou Mawloud Diakaté

Résumé


La population de l'agglomération dakaroise est passée de 1 735 000 habitants en 1992 à 2 215 000 habitants en 2002, soit un taux d'accroissement annuel de 2,8%. Plus de 25 % de la population du Sénégal vivent sur un espace d'environ 550 km2, soit 0,28 % du
territoire national. Inégalement répartie autour des trois pôles principaux que sont Dakar-ville (42%), Pikine-Guédiawaye (45%) et Rufisque-Bargny (13%), la population subit la carence des modes de transport public et privé aggravée par l'augmentation de la demande de transport. Avec une concentration de plus des ...% des industries et de la quasi-totalité des services administratifs et financiers, l'agglomération dakaroise se caractérise aussi par un aménagement urbain inadapté que révèle l'inégale répartition spatiale des équipements et infrastructures de structuration territoriale et des unités de production économique et sociale. Des dizaines de milliers de personnes convergent quotidiennement vers le centre de Dakar,
empruntant différents modes de transport. Cependant, l'importance qu'occupe la marche à pied dans le volume des déplacements laisse apparaître la forte mobilité des populations les plus pauvres mais aussi l'inadéquation de l'offre de transport par rapport à la demande tant
du point de vue quantitatif que qualitatif.

Dakar’s Neighbourhood living population has growth from 1.735.000 in 1992 to 2.215.000 in 2002 with an annual growth rate of 2.8%. More than 25% of the Senegal population lived in a small space of 550 km² almost 0.28% of the national territory. Unequally spread on the three
poles that are Dakar-ville (42%), Pikine-Guédiawaye (45%) and Rufisque-Bargny (13%), the population is facing the shortage of public and private transport equipments due to the high level of transportation needs. With the concentration of most of the industries and most of the financing or administration offices, the Dakar’s agglomeration is also seen as an non adapted urban amenagment that can be see trough the inequality of spatial repartition of territorial management equipments and economic or social production units. Thousand and thousand persons gather daily in the downtown of the Dakar town embarking in various transportation equipments. Beside all that, the big number of people walking on foot shows the high mobility of the poorest population, but also the inadequateness of the transportation offer in comparison with the demand, quantitatively and qualitatively.


Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.