Defining African Literature within the Context of the Emergence of the African Novel

Dr. Aboubacar Sidiki COULIBALY, Dr. Abida Aboubacrine MAIGA

Résumé


Cet article démontre que définir la littérature africaine n’est pas une tâche
facile car, chaque spécialiste ou écrivain a sa propre définition de cette
littérature africaine. En dépit de tout cela, il revisite les différentes définitions données par certaines figures emblématiques de la littérature africaine telles que Achebe, Ngugi et Gordimer dans leur quête d’une définition acceptée et authentique de la littérature africaine. Par exemple, lorsqu’Achebe fait référence à la littérature africaine comme une littérature qui est soit écrite dans les langues Européennes (de façon africanisée or hybridée), soit dans les langues africaines, Ngugi par contre la définit comme une littérature qui n’est écrite que dans les langues africaines et la prétendue littérature africaine qui est rédigée dans les langues européennes est une littérature euro-africaine plutôt qu’une littérature africaine en elle-même. Au même moment, Gordimer la définit comme une littérature qui est écrite dans n’importe quelle langue par les africains sans aucune considération de la couleur de la peau de l’écrivain/e pourvu qu’il ou elle soit africain/e d’identité. Cependant, ce travail fait aussi la synthèse des définitions déjà revisitées tout en définissant la littérature africaine comme toute forme de littérature, écrite ou orale, qui a
une valeur artistique et qui est faite par les africains pour les africains et, est basée sur l’Afrique sans aucune considération de la couleur de l’auteur/e ou de la langue dans laquelle elle est produite. En outre, il démontre que la question de la langue la plus appropriée pour véhiculer la littérature africaine demeure pendante car les écrivains et spécialistes africains n’arrivent toujours pas à se mettre d’accord sur une langue qui pourrait peindre l’Afrique sans altération ou falsification des réalités socioculturelles africaines. Aussi, cet article retrace le début historique du roman africain et son évolution à travers trois époques majeures de l’histoire africaine qui sont : l’époque anticoloniale, celle des indépendances et la période néocoloniale ou postcoloniale. Cet article montre que chaque époque a influencé et déterminé le rôle et le thème, à la fois, du romancier et du roman africain. L’article se termine sur les aspects et thèmes récurrents de la littérature africaine qui sont inspirés des réalités quotidiennes de l’Afrique, et basés sur les valeurs de la tradition orale africaine.

 

The paper demonstrates that defining African literature is not an easy task for, each scholar or writer has his or her own conception of what is African  literature? In spite of this, it exposes and revisits a set of definitions provided by some well-established African writers such as Achebe, Ngugi and Gordimer in their search of an accepted and authentic definition of African literature. For instance, when Achebe sees it as a literature written either in Africanized or hybridized European languages or in African languages, Ngugi rather defines it as a literature only written in African languages by Africans and, the so-called African literature written in English or French is a Euro-African literature not an African literature per se. Gordimer, at the same time, views it as a literature written in any language by Africans regardless of the color of the writer provided that he or she is African in identity. The paper however makes a synthesis of the foregoing definitions by framing African literature as any oral or written material of an artistic value produced by Africans about Africa and for Africans, beyond everything, regardless of both the color of the writer and the linguistic medium in which it is produced. In addition, it demonstrates that the question of the most appropriate linguistic tool for African literature is still unsolved because of the disagreement among African scholars and writers on the language that could paint Africa without any distortion or falsification of African socio-cultural realities. The paper also retraces the historical beginning of the genre of the African novel and its development throughout three major epochs: the anticolonial epoch, the period of independence and the post-colonial or neocolonial epoch .Each epoch has influenced and determined the role and the theme of both the African novelist and the African novel. The discussion ends with the major concerns and aspects of African literature which are inspired and taken from African realities and orature.


Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.