Evaluation du paludisme dans une cohorte randomisée d’enfants (6 mois- 6 ans) au niveau de deux sites de transmission différente au cours de la saison 2001: Sotuba et Donéguébougou au Mali.

M BA, MY SOW, B MAIGA, S DIAWARA, AA OUMAR, A DOLO, O DOUMBO, O Koita

Résumé


Evaluer l’épidémiologie du paludisme dans une cohorte randomisée d’enfants de 6 mois à 6 ans vivant dans deux villages à transmission palustre différente : Sotuba et Doneguébougou, Mali. Nous avons mené une étude de cohorte prospective avec un suivi longitudinal couplé de passages mensuels transversaux sur la chimioprophylaxie anti palustre. C’est une étude basée sur le choix d’un site potentiel pour le vaccin anti palustre de phase I. La randomisation a été faite sur le logiciel SPSS afin de repartir les sujets inclus en deux groupes par site. La chimio prophylaxie a été faite avec la chloroquine + Proguanil (CQ + PG). Le sex-ratio M/F était de 1,20 et 1,03 respectivement à Donéguébougou et Sotuba. L’indice plasmodique (IP) n’indiquait pas de variation significative (p= 0,50) entre les deux sites. L’indice splénique (IS) à l’inclusion montrait une variation significative entre les deux sites (p=0,0005). L’introduction de la chimio prophylaxie au cours des mois d’août et de septembre montre que la prémunition s’installait progressivement pendant les autres mois du suivi. L’incidence du paludisme était plus élevée à Donéguébougou (41,4 %) qu’à Sotuba (18.3 %). Ce qui était en rapport avec l’hyper endémicité palustre de Donéguébougou et la méso endémicité de Sotuba. Aucun enfant des 2 groupes à Sotuba n’avait été enregistré dans les accès 2. Dans le groupe contrôle deux enfants étaient à leur deuxième accès à Donéguébougou contre quatre à Sotuba. Les enfants sous chimio prophylaxie faisaient moins d’épisodes palustres que ceux du groupe contrôle. Le taux d’anthropophilie moyen d’An.gambiae Sl. à Donéguébougou (92.7%, n=2390) était comparable à celui observé à Sotuba (87,6%, n= 873) pour le même vecteur (p=0,000005).La chimioprophylaxie avait eu un effet significatif sur les indices paludométriques au niveau des deux sites. L’indice plasmodique était significativement différent, alors que le taux d’anthropophilie moyen restait comparable dans les deux sites. Donéguébougou pourrait être un bon site pour l’essai vaccinal de phase I. Les espèces An. gambiae sl, et An. funestus étaient les principaux vecteurs de la transmission.

Mots-clés


enfants, paludisme, chimioprophylaxie, anthropophilie, épidémiologie, Mali.

Texte intégral :

PDF PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.