Planification familiale et IST/VIH : connaissances et pratiques des adolescents du lycée Monseigneur Luc Sangaré de Bamako

Seydou Diarra, AA Oumar, M Keita, JP Dembélé, A Fofana, A Diallo, S Dao

Résumé


Notre étude a porté sur 330 adolescents du Lycée Monseigneur Luc Sangaré de Bamako. Il s’agissait d’une étude transversale prospective de 3 mois allant du 02 janvier au 30 Mars 2007. L’objectif général était d’étudier le comportement des élèves dudit lycée sur la planification familiale et les connaissances sur les IST/VIH. Ont été inclus à cette étude les élèves des deux sexes inscrits pour l’année 2006-2007 et ayant donné leur consentement. Un questionnaire a été donné à chacun des participants afin de recueillir des informations sur la connaissance de la planification familiale et des IST /VIH. Nous avons constaté que la presque la totalité des élèves avait déjà entendu parler de la planification familiale, soit 99,4% ; 97,3% l’associent à l’espacement de naissance. Les méthodes contraceptives les plus connues étaient le préservatif (97,9%), la pilule (72,4%). Quant aux IST, le VIH (99,7%) et la gonococcie (46,1%) ont été les plus cités ; 83,3% des élèves savaient que le VIH se transmet par l’usage de seringues souillées et 76,4% par voie sexuelle. L’utilisation du préservatif (92,4%) a été le moyen de prévention le plus répandu. Les principales sources d’information ont été les médias et les amis. L’information ne venait pas des parents. Malgré leur connaissance sur les IST-VIH, la plupart des adolescents n’ont pas eu recours aux préservatifs lors de leur premier rapport sexuel alors que 32,7% des élèves avaient un comportement à risque élevé.

Mots-clés


Planning familial, IST, VIH, adolescents, Lycée, Bamako, Mali.

Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.