Impact du changement global sur la repartition spatiale des glossines dans le cercle de Bougouni au Mali.

B BASS, D TRAORE, BM MAIGA, S BENGALY, B DIAKITE, F KONE

Résumé


Les prospections entomologiques dans la zone de l’étude ont permis la capture de 3421 glossines. Parmi les glossines capturées, 80% (2740/3421) sont de l’espèce Glossina palpalis gambiensis et 20% (681/3421) de l’espèce Glossina tachinoïdes. 86% (2941/3421) des glossines ont été capturées dans le paysage conservé, 13.8% (471/3421) dans le paysage semi conservé et 0.2 % (9/3421) dans le paysage dégradé. Dans le cercle de Bougouni, la limite nord de distribution des glossines a été réactualisée et comparée à celles tracées antérieurement, afin de réviser la carte existante de ces vecteurs de la trypanosomose animale africaine et de la trypanosomose humaine africaine. La limite nord était située à Méridiéla, un village sur la rivière Baoulé (5), pour la présente étude elle est située au niveau du village de Nani. Une progression vers le sud de la limite méridionale des glossines, variant entre 25 et 70 km a été observée. Cette rétraction de l’aire de distribution des glossines peut s’expliquer par l’association de deux facteurs, à savoir la dimunition de la pluviosité et l’anthropisation des aires de dispersion des glossines. Dans un contexte de lutte contre la maladie au plan international, la présente étude permet de mieux comprendre les facteurs prépondérants dans la répartition des glossines. Ce travail a été financé par le Budget National à travers la Rubrique « Etudes et Recherches » 2011 du Laboratoire Central Vétérinaire.

Mots-clés


Glossines, distribution, changements climatiques, anthropisation, Bougouni.

Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.