Etude sur les connaissances, attitudes et pratiques comportementales des aides familiales en matiere des IST du VIH et du SIDA dans la commune urbaine de Sikasso, Mali.

C H KOUNTA, S DIARRA, B THIAM, A TOURE, B DICKO, B TOURE, A SIDIBE

Résumé


Nous avons mené en septembre 2011 une étude quantitative et comportementale auprès des aides familiales de la commune urbaine de Sikasso. Cette étude avait pour objectif général d’étudier les connaissances, les attitudes et les pratiques comportementales des aides familiales en matière des IST/VIH/SIDA. La répartition des aides familiales par groupes d’âges quinquennaux était de 86 % (15-19 ans), de 10% (20-24 ans) et enfin de 4% (25-29 ans). La moyenne d’âge était de 17,2 ans avec des âges extrêmes de 15 ans et 27 ans. Toutes les enquêtées de notre étude avaient déjà entendu parler des IST/VIH (100%) avec comme sources d’information la télévision (100,0 %), la radio (100,0 %) et la prévalence déclarée d’IST et/ou des symptômes associés à la présence d’IST était estimée à 21,0 % ; leurs connaissances sur les trois principales voies de transmission du VIH/Sida étaient pour la voie sexuelle (65,9 %), la voie sanguine (52,4 %) et la voie Mère-enfant (34,1 %). Selon leurs attitudes, 20,0 % des aides familiales ont déclaré avoir fait le test de dépistage parmi lesquels 80,0 % ont retiré leur résultat. L’âge moyen au premier rapport sexuel des aides familiales est de 14,5 ans et 78,8 % de celles qui ont déjà eu un rapport sexuel ont déclaré n’avoir pas utilisé de préservatif lors du dernier rapport sexuel. Une forte proportion d’aides familiales (64,0 %) a assisté au moins une fois à une séance de sensibilisation sur les IST/VIH/SIDA.

Mots-clés


Connaissances, Attitudes, Pratiques, Aides familiales, VIH/SIDA

Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.