Aspects épidémiologiques, cliniques et thérapeutique des varicelles graves de l’adulte et de l’enfant au CHU Sylvanus Olympio de Lomé, Togo.

MI Wateba, S Saka, O Tidjani

Résumé


Objectif: Décrire les aspects épidémiologiques, cliniques et thérapeutiques des varicelles graves de l’adulte et de l’enfant. Méthode: Nous avons étudié prospectivement sur 5 ans, de février 2007 à Janvier 2012 l’ensemble des cas de varicelle grave admis dans le service des maladies infectieuses et de pneumologie du CHU Sylvanus Olympio de Lomé. Le diagnostic de la varicelle maligne était clinique. Tous les patients ont eu un bilan immunitaire à la recherche des facteurs de risque basés sur le statut VIH, la recherche d’un diabète et l’existence d’une malnutrition lorsqu’il s’agissait des enfants. L’ensemble des patients a reçu une thérapie antivirale à base d’aciclovir. Résultat: un total de 86 cas de varicelles graves sur 645 cas de varicelles ont été colligés. Parmi les malades, 41 (47,67%) étaient âgés de 2 à 5 ans et 71 (82,5%) étaient âgés de moins de 15 ans. Trente personnes dont 26 enfants âgés de moins de 5 ans étaient infectées par le VIH-1 et 5 autres âgés de moins de 3 ans étaient malnutris. Sur le plan évolutif, les éléments de gravité étaient représentés par l’existence d’une méningo-encéphalite dans plus de 61% des cas, un syndrome de Reye chez plus de 9% des cas, une détresse respiratoire aiguë dans plus de 77% des cas. La mortalité toutes causes confondues était de 50%. Conclusion: l’infection à VIH et la malnutrition sont apparues comme les principaux facteurs de morbidité et de mortalité au cours de la varicelle.

Mots-clés


Varicelle grave, VIH, SIDA, malnutrition

Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.