Tuberculose péritonéale : quel outil diagnostique ?

CAT Dabo , JM Coulibaly, AR Kpossou, A Sanogo , SA Beye, HA Traore

Résumé


INTRODUCTION : Le diagnostic de la tuberculose péritonéale reste difficile, surtout dans les pays où la prévalence de la maladie est faible. Malgré l’existence de nombreux moyens diagnostiques peu invasifs, le recours à la cœlioscopie est souvent nécessaire. OBSERVATION : Une patiente de 28 ans présentait une ascite de grande abondance, fébrile. L’intradermoréaction à la tuberculine ainsi que la culture du liquide d’ascite étaient négatives. Le diagnostic de tuberculose péritonéale était posé grâce à la cœlioscopie par la mise en évidence de Mycobacterium tuberculosis sur la culture de biopsies péritonéales. CONCLUSION : La tuberculose péritonéale est une cause fréquente d’ascite exsudative dans les pays développés et constitue la première cause dans les pays en voie de développement. Si les moyens non invasifs apportent de fortes présomptions, le diagnostic de certitude fait généralement recours à une cœlioscopie qui est le moyen le plus sûr de faire la preuve bactériologique.

Mots-clés


Ascite, coelioscopie, tuberculose péritonéale

Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.